Comité de liaison (CLAN-R)

Scénario de Hors La Loi par le Général Maurice Faivre

lundi 17 mai 2010

"Je n’ai pas vu le film, mais j’ai analysé le scénario.
Contrairement à ce que disent les historiens cités dans le Monde du 5 mai, il ne s’agit pas d’une guerre des mémoires, mais d’erreurs historiques grossières, conformes à la vérité historique du pouvoir algérien."

 
Maurice Faivre, historien

Le Film HORS LA LOI

 

Scénario de Olivier Lorelle et Rachid Bouchareb

Cette version du scénario comprend 134 séquences qui se suivent dans un ordre plus ou moins chronologique, et dont l’histoire peut se résumer comme suit : 

  • Période 1935-1945.

Propriétaire dans la région de Sétif, M. Souni a trois fils qui sont les héros de cette histoire :

- Messaoud, 15 ans, transpire en bèchant les terres paternelles,

- Abdelkader, 14 ans, lycéen studieux, rédige contre un pourboire les rédactions de Gimenez, un riche pied noir bien habillé mais paresseux et cancre,

- Saïd, 13 ans, cireur de chaussures, est rabroué par les commerçants de Sétif.

Le caïd arrive en jeep et présente une ordonnance du tribunal les expulsant de leur terre au profit d’un colon. Ils se réfugient en banlieue de Sétif.

Le 8 mai 1945, les colons tirent par les fenêtres sur les manifestants, la mitrailleuse des gendarmes fauche des dizaines d’Arabes ; accompagnés du caïd, les sénégalais fouillent les mechtas et tuent Souni et ses filles. 

Abdelkader est fait prisonnier par le lieutenant Gimenez, son ancien camarade ; il est interné à la prison de la Santé. Saïd venge la famille ; il tue le caïd à l’arme blanche et lui vole son argent.

Ces crimes de 1945 sont illustrés par des images d’archives : soldats en France et en Algérie, de Gaulle signant l’armistice !, bombardement des villages, tir sur des Arabes devant une raïma et dans une maison, morts alignés sur la route, puis jetés dans les gorges de Kherrata.

  • Période 1945- 1954

- Saïd amène sa mère au bidonville de Nanterre et se reconvertit dans la prostitution à Pigalle ; il élimine ses concurrents corses et monte une salle d’entraînement à la boxe,

- Messaoud s’engage ; il est parachuté au Vietnam où il incendie des paillotes ; prisonnier à Dien Bien Phu, il assiste au camp 113 à l’autocritique du colonel Mattei. Les images d’archives célébrent la victoire d’Ho Chi Minh. 

- Abdelkader est endoctriné en prison ; rallié au FLN (avant que celui-ci n’existe), il est libéré, devient collecteur de fonds et responsable de zone 1 à Paris.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 5682 / 596027

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Points de vue   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License