Comité de liaison (CLAN-R)

Historique du Comité de Liaison

vendredi 24 juillet 2009 par Rédaction

 HOMMAGE AU MINISTRE JACQUES AUGARDE

suite

Vous aidez, vous servez inlassablement, oubliant totalement de penser à vous-même avec cette grandeur d’âme qui distingue les élus.

Lorsque l’on sait les actions que vous n’avez jamais cessé de mener – pour nombre d’entre elles, d’ailleurs, avec mon père, l’édile de la capitale de l’Est algérien, à qui vous lie une indéfectible amitié – actions que vous avez menées avec tant d’abnégation, sans jamais vous décourager, on s’étonne que vous ayez pu aussi écrire autant que vous l’avez fait, construire une œuvre littéraire, obtenir des prix, présider des jurys littéraires ou de peinture, des sociétés de Beaux-Arts, faire autant que vous l’avez fait pour les arts, par amour du beau. Peut-être est-ce parce qu’avec Dostoïevski, qui a illuminé votre vie, vous pensez que « la beauté sauvera le monde ».

Je me garderai bien d’esquisser une liste de vos œuvres mais je soulignerai la diversité de votre inspiration : essais, certains sur les Balkans dont vous êtes l’un des meilleurs spécialistes ; biographies – votre remarquable biographie d’Alexandre de Yougoslavie, le souverain si injustement assassiné à Marseille, a été couronnée par l’Académie française – études historiques, préfaces à des ouvrages très divers, sans compter une très belle œuvre poétique qui vous a valu, elle aussi, un prix de l’Académie française. Cette semaine encore, vous avez travaillé à votre monumental ouvrage sur le général d’Amade que vous aviez à cœur d’achever.

La somme de vos écrits révèle à la fois l’acuité de votre sensibilité, la profondeur de votre réflexion et l’immensité de votre culture.

Les mots manquent pour définir une existence aussi riche, vécue avec autant d’intensité, dans laquelle même le sport a trouvé sa place. Car vous avez une passion pour le football que vous avez pratiqué avec beaucoup de bonheur et qui vous a amené à exercer de hautes fonctions dans ses instances nationales. En somme, cher Ministre, une vie que vous avez accomplie pleinement avec la sérénité de celui que la médiocrité a toujours épargné.

Je me souviens de l’embarras de notre confrère Durand-Réville qui, vous recevant à l’Académie des Sciences d’Outre-Mer, se lamentait de ne pouvoir trouver de défauts en vous.

Oui, bien sûr, parce que votre vie terrestre a été une longue ligne droite, parce que vous êtes un être d’exception.

Etre d’exception car vous avez toujours été fidèle à vos idées, vous n’avez jamais renoncé à combattre pour elles et vous n’avez jamais hésité, non plus, ô vertu suprême !, à vous battre pour les idées de vos amis.

Homme d’exception, aussi, car le combattant exemplaire que vous êtes a su renoncer à certaines victoires pour ne pas avoir à utiliser des armes qu’il jugeait indignes, faisant sienne cette pensée de Camus : « Il s’agit de servir la dignité de l’homme par des moyens qui restent dignes au milieu d’une histoire qui ne l’est pas ». Et Dieu sait si dans certaines périodes – et je pense très précisément aux événements d’Algérie – combien il a été coûteux pour vous, quelle force morale il vous a fallu, pour suivre la ligne droite de la dignité.

Homme d’exception, encore, car bien que vous soyez un homme de raison, de justice, de mesure, vous êtes aussi capable de démesure, au sens que lui donne Saint-Augustin quand il écrit « la mesure de l’amour c’est d’aimer sans mesure » - et c’est bien le souffle de Dieu qui vous porte à aimer les autres, tous les autres, qui qu’ils soient et d’où qu’ils viennent.

A l’image de l’authentique chrétien que vous êtes, saurons-nous, à notre tour, « être en mesure d’être démesurés » ?

Nous sommes tous ici, une fois encore rassemblés aujourd’hui autour de vous, vous le rassembleur, cher Ministre ; une fois encore, mais non pour la dernière fois, car vous allez continuer de nous accompagner, de nous guider, tous les jours, nous éclairant de votre vie exemplaire et dans la certitude que nous avons, avec vous, que rien n’est jamais fini.

Denis FADDA


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 6937 / 575163

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le CLAN-R  Suivre la vie du site Domaine du CLAN-R   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License