Comité de liaison (CLAN-R)

Octobre Novembre 2007

lundi 29 octobre 2007 par Rédaction

EDITORIAL
26 octobre 2007

SUR LA VOIE

La commission créée à la demande du Premier Ministre au sein du Conseil économique et social est pleinement opérationnelle depuis quatre semaines ; nous travaillons avec elle dans un climat de confiance. Sur tous les sujets de sa compétence, l’indemnisation, les enfants d’étrangers, le contentieux franco-tunisien, le désendettement, les retraites des fonctionnaires, des cadres, des médecins, du régime général, elle a reçu des dossiers et des propositions élaborés par les experts du CLAN.

Pour qu’elle puisse avoir une vision plus complète des problèmes des Rapatriés, la Commission a aussi reçu quelques notes sur des thèmes ne relevant pas strictement de son mandat et touchant à l’Histoire de notre communauté et aux drames qu’elle a vécus, à sa culture, à sa Mémoire.

Sur l’ensemble des questions qui la concernent, la Commission remettra un avis au gouvernement le 18 décembre. Sur la base de cet avis, le gouvernement devra, après concertation avec les Rapatriés, envisager les projets de loi et les textes réglementaires qui seront nécessaires.

la Fondation pour la Mémoire de la guerre d’Algérie, des combats du Maroc et de Tunisie naîtra en 2008 et ses statuts sont en voie d’élaboration ; les Rapatriés, comme le Premier Ministre s’y est engagé dans les courriers qu’il nous a adressés, devront prendre toute leur place dans la construction de cette institution.

Ces deux chantiers sont donc en cours ; nous devrons veiller à ce qu’ils débouchent sur des résultats qui nous satisfassent.

Nous espérons qu’au cours de la visite d’Etat que fera le Président de la République en Algérie, au début du mois de décembre, des décisions définitives conduisant à la restauration et à la réhabilitation de nos cimetières, si gravement menacés, seront prises et que sera réglée la question de la numérisation de notre Etat civil.

Mais d’autres chantiers devront s’ouvrir très rapidement ; ils sont nombreux, ils concernent ;
- la reconnaissance des responsabilités,
- la libre organisation de nos commémorations,
- la pénalisation des injures de plus en plus souvent proférées à l’égard de notre communauté dans des films, des reportages, au cours d’émissions de télévision ou de radio ou sur des sites internet.

Il est clair que nous ne pourrons plus longtemps accepter que restent impunies les atteintes délibérées à notre Mémoire et les insultes visant des hommes et femmes qui, quelle que soit leur origine ou leur religion, appartiennent à la grande famille des Rapatriés.

Entre-temps, je vous engage à venir très nombreux, à Perpignan, le 25 novembre, à l’inauguration du Mur des Disparus et à être au monument aux morts de votre ville, le 5 décembre, jour d’hommage aux morts militaires et civils de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie.

Denis Fadda


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1270 / 578381

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communication  Suivre la vie du site Editoriaux   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License