Comité de liaison (CLAN-R)

L’Etat reconnaît les victimes de l’après-3 juillet 1962

vendredi 18 février 2011

Au-delà du 3 juillet 1962, il n’y avait pas de victimes de la Guerre d’Algérie, pour l’Etat... L’Algérie était indépendante, la guerre était donc finie.

Les Rapatriés ne pouvaient l’accepter. Le CLAN-R a lutté pour que saute enfin ce verrou.

C’est chose faite. Cette reconnaissance nous satisfait.

Il y a eu des enlèvements, des assassinats, des massacres le 5 juillet et bien au-delà, durant des mois et peut-être des années, par dizaines de milliers.

Comme celles de la période commençant en 1952, les familles des victimes d’Algérie de l’après-3 juillet 1962 peuvent désormais demander l’inscription des noms des leurs sur la colonne centrale du Monument du Quai Branly, dédié aux Morts militaires et civils de la Guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie, en s’adressant au Ministère de la Défense.

Plus rien ne s’oppose à ce que le 5 juillet, l’ Etat rende hommage, avec nous, à ceux qui ont perdu la vie à Oran et, de façon générale, à toutes les victimes de l’après-19 mars.

Le CLAN-R


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1534 / 589694

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communication  Suivre la vie du site Le CLAN-R diffuse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License