Comité de liaison (CLAN-R)

Éloge funèbre pour le général Jean COMBETTE...

mardi 8 décembre 2015

Puis, en 2009, un peu à regret, il vous a fallu quitter cette présidence. Mais comme le rappelle une vieille chanson de l’armée américaine, « les vieux soldats ne meurent jamais, ils s’effacent simplement dans le lointain ! » Aussi, bien que n’étant plus en charge de responsabilité, nous vous verrons encore régulièrement, venir raviver la Flamme, participer aux veillées du 11 novembre, partager un déjeuner avec vos anciens compagnons, les commissaires à la Flamme, et entonner le « chant du Départ » !

Le 8 mai dernier, vous étiez encore parmi nous, et vous avez même rappelé au chef de l’Etat, qui présidait la cérémonie du 70ème anniversaire de la victoire, que 70 ans auparavant, vous étiez déjà à l’Arc….

Et puis, dimanche dernier, fatigué par le poids des ans et des blessures, usé par les campagnes endurées par votre vieille carcasse, arrivé au terme de votre parcours sur terre, à l’heure où le soir monte et les ombres s’allongent, vous nous avez quittés en silence, pour rejoindre tous vos compagnons d’armes au Panthéon des soldats. Mais comme vous étiez un preux et un homme de foi, vous avez plus sûrement rejoint le paradis des combattants et vous allez désormais côtoyés tous les saints que vous avez servis, respectés et même vénérés, Saint-Georges, patron des cavaliers, Saint-Michel patron des parachutistes, Sainte-Geneviève, patronne de Paris et puis Jeanne, patronne de la France !

Alors que nous vous rendons ce dernier hommage, Jean, mon ami et mon frère, notre chef et notre camarade, nous nous engageons à poursuivre le chemin que vous avez tracé et à maintenir ce flambeau, ou plutôt cette « Flamme ».

Oui, nous continuerons à être ces « veilleurs de la Flamme », nous ces hommes et ces femmes qui tous les soirs au cœur de Paris, dans l’anonymat et la grisaille, dans le bruit de la circulation et le désordre des embouteillages, mettent leur honneur et leur fierté à être présents pour entretenir, raviver et faire brûler « La Flamme ».

Oui, nous continuerons à être ces « serviteurs de l’inutile », nous ces citoyens bénévoles qui restons fiers d’être présents au cœur de Paris, et de savoir donner notre temps, en dépit d’un monde, où chaque heure est comptée et où rien n’est gratuit, un monde de rentabilité et de profit, un monde matérialiste et cynique, qui met un prix sur chaque chose, mais ne reconnait la valeur de rien !

Oui, nous continuerons à êtres ces « sentinelles de l’invisible », ces simples Français, qui, au cœur de notre pays, dans ce lieu à la fois, unique et magnifique, magique et symbolique, mythique et même mystique, rappellent à ceux qui passent, comme à ceux qui les ignorent, qu’un pays ne peut se résumer à une somme de chiffres ou de statistiques, et qu’au-delà des enjeux économiques ou sociaux, près d’un million et demi de Français ont sacrifié leur jeunesse voici 100 ans, pour défendre chaque arpent de terre, chaque village et chaque rivière et que d’autres aujourd’hui continuent de risquer leur vie pour que vive la France !

Oui, Jean, nous continuerons à veiller sur cette Flamme, car elle restera pour toujours « la Flamme de la Nation » !

G.A. (2S) Bruno DARY

Président de la Flamme


Portfolio

Claude Rochette et Denis Fadda, entourent le Général Combette La Flamme sous l'Arc de Triomphe, ravivée et toujours vive... A notre Dame d'Afrique de Théoule, entouré par J. Peyrat et Capitaine (...)

titre documents joints

Une Flamme s’est éteinte... Général Dary

8 décembre 2015
info document : PDF
341.1 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 631 / 651055

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communication  Suivre la vie du site Le CLAN-R diffuse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License