Comité de liaison (CLAN-R)

EDITORIAL DE NOVEMBRE 2008

mardi 11 novembre 2008

11 NOVEMBRE

En ce jour, bien sûr, nous pensons à tous ceux qui sont tombés durant la Grande Guerre, nous pensons aux souffrances qu’ils ont endurées, nous nous inclinons devant leur courage et prenons un peu plus conscience de ce que nous leur devons.

Nous avons une pensée particulière pour les nôtres, les combattants de l’Outre-Mer, les combattants de l’Armée d’Afrique, de toutes confessions, tombés glorieusement et nous voudrions les honorer comme il convient dans les villages, dans les villes où ils sont nés, lire leur nom sur « leur », sur « notre » monument aux Morts, mais ces monuments n’ont pas subsisté.

Aujourd’hui, leur patronyme est effacé tout comme le nom de ceux des nôtres qui ont combattu en Crimée, en Italie, au Mexique, durant les guerres de 70-71 et de 39-45, les valeureux soldats de la campagne de Tunisie, les libérateurs de Rome menés par le Général Juin, ceux qui, après avoir débarqué en Provence, ont largement contribué à libérer la France et ne se sont arrêtés qu’à Berchtesgaden, comme le nom de ceux des nôtres tombés en Indochine et en Algérie et que souvent ni le marbre, ni la pierre, n’ont eu le temps d’accueillir.

C’est comme s’ils n’avaient jamais vécu.

Il est grand temps que se réalise ce monument aux Morts unique de l’Outre-Mer où se retrouveront les noms de ceux qui figuraient et de ceux qui auraient dû figurer sur les monuments qui n’existent plus.

Denis Fadda

11 novembre 2008


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1291 / 573680

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communication  Suivre la vie du site Editoriaux   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.19 + AHUNTSIC

Creative Commons License