Comité de liaison (CLAN-R)

Communiqués du Collectif Vérité Histoire- Cannes 2010

mardi 18 mai 2010

 LE POMPIER PYROMANE…

Dans le communiqué que vous avez adressé à l’AFP depuis Los Angeles, vous appelez au calme après les passions déclenchées par votre film Hors la loi et, dans un souci d’apaisement, vous rappelez 2 choses : « Hors la loi est un film de fiction, une saga qui raconte l’histoire de 3 frères algériens depuis les années 30 jusqu’à l’indépendance de l’Algérie en 1962 et, en vous défendant de vouloir faire une œuvre d’historien, il vous paraît normal que certains puissent être en désaccord avec votre film ».

Désaccord est un bien faible mot pour exprimer ce qui nous oppose à la façon dont vous évoquez outrageusement les événements dramatiques du 8 mai 1945 à Sétif et tous ceux qui se sont déroulés en France et en Algérie jusqu’à l’indépendance en 1962.

Vous tentez à présent d’éteindre le feu que vous avez allumé avec l’interview accordée au journal El Watan le 21 juin 2009. Vous expliquez avec force détails « vouloir rétablir avec votre film une vérité historique jusque là confinée dans les coffres » (coffres français cela va de soi). Vous dites « on va tout déballer à travers ce film », vous annoncez que « ce long métrage de 2h30mn consacrera 25mn aux événements du 8 mai 1945 à Sétif et à Kerrata pour mettre la lumière sur une partie (pourquoi une partie ?) de ces événements sanglants et leur donner une dimension universelle » (sic). Vous oubliez effectivement les villages de Amouchas, Perégotville, Sillègue, La Fayette, Chevreuil, où toutes les familles Européennes ont été massacrées, avec les familles des musulmans qui leur étaient solidaires…

Vous n’ignorez pas que le mot d’ordre pour l’insurection du 8 mai était celui du djihad avec sa violence et son fanatisme. Partout on a entendu les cris "N’Katlou ennesara". ce qui veut dire « Tuons les Chrétiens . »

C’est pour cela que vos déclarations "de dire la vérité, que la vérité, toute la vérité" nous avaient suffisamment mis en alerte pour que nous nous inquiétions du scénario car, déjà votre film Indigènes, du point de vue historique et réalité des faits, souffrait de grosses lacunes ou d’omissions volontaires. C’est pour cela que nous dénonçons, avec les historiens qui se sont attachés à en faire l’analyse, toutes les erreurs graves qui ont été relevées dans la relation et la présentation des faits contenus dans votre film Hors la loi.

On ne peut pas prétendre rétablir une vérité en prenant pour base des faits qui n’ont pas eu lieu ou en les déformant.

Quand la vérité est à ce point falsifiée et détournée, il ne s’agit plus de liberté artistique mais de désinformation politique et/ou de propagande idéologique.

 
 

Le Collectif Vérité Histoire Cannes 2010

PDF - 69.9 ko
Le pompier pyromane
deuxième communiqué page 2

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1620 / 596705

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Evènements  Suivre la vie du site 2010   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License