Comité de liaison (CLAN-R)

7 Novembre 2012 Nous étions à Toulon pour dire "Non au 19 mars"

vendredi 9 novembre 2012

Sous un grand soleil, et devant une statue en rappelant une autre, nous étions 400 pour certains médias, 500 pour d’autres, mais vraisemblablement plus près des 600 devant la fontaine, place de la Liberté à Toulon.

Lentement, la place s’est couverte de tous ceux, Pieds-Noirs, Anciens Combattants, Harkis, pour qui la date du 19 mars ne peut être une date de commémoration. En France, car ailleurs, c’est une autre Histoire…

Les cars venus de Nice, Marseille, de tout le Var, sont arrivés petit à petit, et nous étions bientôt une foule.

Les banderoles bien explicites, soulignaient le message que nous voulions faire passer : NON AU 19 MARS !!!

Allons nous rappeler tous les arguments qui font que cette date est honteuse, déshonorante, et historiquement un simple alibi au lâche abandon des populations civiles, des appelés enlevés par le FLN, et des Harkis massacrés devant une armée rendue passive par les ordres de gouvernants sans honneur.

Pour tous les morts causés par ce cessez le feu qui n’en fut jamais un, nous avons observé une minute de silence, suivie du chant « Les Africains », puisque c’est sous le soleil d’Afrique que sont morts ces oubliés d’une histoire sélective.

Nous avons chanté ensuite « La Marseillaise », puisque c’est sous le drapeau de la France que ces victimes bien encombrantes pour sa conscience ont pu constater l’efficacité du « cessez-le-feu » et le respect des « accords d’Evian »

Devrons-nous rappeler le nombre de victimes, de disparus, d’enlèvements dans la population Pieds-Noirs, Harkie ? Le chiffre indécent ne semble pas émouvoir ceux qui par idéologie, trouvent plaisir à raviver des plaies toujours vives.

Devrons- nous rappeler que des soldats ont été tués et d’autres enlevés après cette date ?

« Frères d’Arme » veut-il dire quelque chose ?

Des journalistes sont venus nous entendre raconter tout cela et certains articles nous réconfortent de la sous médiatisation de notre Histoire.

La délégation conduite par Hervé CUESTA PDT du Collectif « NON AU 19 MARS », de Mme QUESSADA Présidente de l’AOBR, de Mrs Raphaël PASTOR représentant les Cercles Algérianistes, Ali AMRANE, Président du Collectif Harkis des Alpes Maritimes, François PAZ, responsable du CLAN-R dans le Sud, et de M. Abdelkrim ZERGA président de l’Association Nationale des Anciens Combattants Harkis Prisonniers de Guerre d’Algérie a ensuite été reçue par madame Marie-France BOUSQUET, chef de cabinet de M. le préfet du var.

Nous lui avons remis notre motion et avons apprécié son écoute lors de l’échange que nous avons eu avec elle.

La foule nous attendant s’est positionnée en bord de place, laissant ainsi à loisir, les automobilistes un peu ébahis, lire nos messages.

Le temps est ensuite venu de nous quitter et les cars ont emmené les manifestants avec leurs pensées et leur crainte que le vote du Sénat bassement précipité, ne se fasse pas sur le raisonnement historique, mais sur la discipline politicienne….

F. PAZ

- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :- :-
PDF - 380.6 ko
MOTION

Portfolio

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1462 / 591997

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Dossiers  Suivre la vie du site NON au 19 mars   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License