Comité de liaison (CLAN-R)

RENE MAYER : Évian 19 mars 1962 : Des accords sans aucune validité juridique

vendredi 18 mars 2022

4 Afin que l’analyse soit exhaustive, on peut aussi examiner la validité juridique des "accords" d’Evian non plus en tant que documents contractuels internationaux mais sur le plan intérieur. On constate alors que le décret n° 62 - 315 du 20 mars 1962 a préalablement exclu du scrutin sur le référendum du 8 avril 1962 les citoyens français les plus directement concernés par son objet, à savoir ceux, européens ou musulmans, qui habitaient les départements d’Algérie.

Le caractère conforme à la Constitution d’une telle disposition d’exception resterait à apprécier. En revanche, son effet moral sur les Français d’Algérie fut, on l’imagine, sans ambiguïté. "Grande a été (leur) amertume de n’avoir en rien été associés à des négociations qui engageaient leur avenir et celui de leurs enfants. La roue de l’histoire est passée sur eux en les ignorant. Cent trente ans d’efforts, de souffrances, de sacrifices, de bonheur aussi, étaient effacés d’un coup".

* RENE MAYER

Octobre 2008

Rene Mayer (octobre 2008)

Accords d’Evian sans valeur juridique
ouvrir le PDF

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 149 / 336897

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Commission Histoire et Réalité des Faits  Suivre la vie du site TEXTES  Suivre la vie du site 2-LES VICTIMES CIVILES ET LES EVENEMENTS TRAGIQUES DE (...)  Suivre la vie du site 2.2- Les grandes tragédies  Suivre la vie du site 2.25 Le faux "cessez-le-feu" du 19 mars 1962 et (...)   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.19 + AHUNTSIC

Creative Commons License