Comité de liaison (CLAN-R)

Proposition de loi N° 2275, concernant la responsabilité de l’Etat Français dans le drame du 26 mars

lundi 20 octobre 2014
  Sommaire  

Il s’agit d’un événement d’une gravité exceptionnelle, de la répression d’Etat la plus violente qu’ait jamais provoquée une manifestation de rue depuis la Commune.

Durant de nombreuses années, les autorités françaises ont impose le silence sur cette page dramatique de notre histoire.

Grace aux travaux de chercheurs et historiens français (J.J. Jordi), les circonstances du massacre perpétré le 26 mars 1962 sont aujourd’hui connues. A cet égard, afin que toute la lumière soit faite sur cet événement, le libre accès à l’ensemble des archives doit être pleinement garanti.

Cinquante-deux ans après ce massacre, il est grand temps que l’Etat français rompe définitivement avec le silence et reconnaisse officiellement les crimes commis le 26 mars 1962 lors de la manifestation pacifique.

C’est le vœu de l’association des familles des victimes de cette terrible fusillade.

En reconnaissant officiellement sa responsabilité, l’Etat français œuvrerait ainsi en faveur de la réconciliation des mémoires et permettrait aux familles de commencer, 52 ans après ce crime, leur travail de deuil.

Les auteurs de la présente proposition de loi souhaitent donc que la France, par la voix de son Parlement, reconnaisse officiellement la responsabilité de l’Etat dans le massacre commis pour réprimer la manifestation pacifique du 26 mars 1962.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 14 / 28928

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Parlement  Suivre la vie du site Propositions de loi.   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.14 + AHUNTSIC

Creative Commons License