Comité de liaison (CLAN-R)

PHILIPPE de MASSEY- Charles X, Alger 1830 et la paix française en Méditerranée

mardi 13 juillet 2010

Le 15 juin 1830 de 11 vaisseaux de haut bord, 20 frégates, 36 bâtiments légers et 500 bateaux de transport, 36 000 soldats débarquaient à Sidi Ferruch avec un matériel considérable, en armement et ravitaillement pour les hommes et les équipages.

Il avait suffi de 3 mois, à Charles X pour préparer et réussir cette opération, en dépit de l’opposition polymorphe de l’Angleterre qui s’exerçait diplomatiquement auprès des puissances européennes intéressées à l’amoindrissement de la France en subventionnant la presse d’opposition, et de l’appui de son Consul au Dey d’Alger (alors que dès les premiers engagements, tous les diplomates européens se réfugièrent auprès de l’armée française, l’Anglais soutint le Dey de sa présence, l’encourageant et l’aidant à résister jusqu’à sa reddition).

En 1826, en 10 ans, après le démantèlement de la France qui suivit les Cent Jours, les 2 millions de morts des guerres de la Révolution et de l’Empire, du million de victimes de la terreur républicaine, la Restauration avait permis à la France de reprendre sa place la plus grande en Europe.

Le Pré Carré assemblé par 40 Rois en un millier d’années était reconstitué, l’expansion naturelle vers les Provinces francophones de Wallonie que le traité de Vienne avait soumises aux Pays-Bas (En 1831, les Wallons s’affranchissaient du joug hollandais mais pour éviter le rattachement à la France, les Anglais inventèrent le Royaume de Belgique). Le Pacte de famille donnait à la France une position privilégiée.

Les Bourbons régnant en France, en Espagne, à Naples et les deux Sicile (soit la moitié sud de l’Italie), l’influence française devait s’étendre au sud de l’Europe et sur toute la Méditerranée et faire ainsi de celle-ci la Mare Nostrum. En 1828, Charles X délivra le Péloponnèse des Turcs qui l’occupaient depuis deux siècles et après une courte trêve en 1715. Aussitôt délivrés de l’oppression musulmane, les Grecs retournèrent au Christianisme.

Il convenait désormais de mettre un terme aux razzias, pillages, esclavages pratiqués par les Barbaresques. Louis XIV, par 9 fois de 1663 à 1683 avait fait bombarder Alger. Les Espagnols après s’être emparés d’Oran, la perdaient peu après.

Les Pays directement concernés par les exactions des Turcs et de leurs sujets subissaient dans une totale apathie leur terrorisme et pour obtenir la paix tentaient de négocier et en tous cas payaient tribut à la "Régence".

En 1800, 30 000 esclaves chrétiens dont 6 000 Français étaient proposés à la vente – nus – sur le marché d’Alger.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2172 / 592394

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Commission Histoire et Réalité des Faits  Suivre la vie du site TEXTES  Suivre la vie du site 7-AUTRES THEMES  Suivre la vie du site 7.2 Conquête et Colonisation   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License