Comité de liaison (CLAN-R)

La lettre d’information de la FONDATION MARECHAL DE LATTRE- Octobre 2014

samedi 4 octobre 2014


Le 15 août 1944 et les jours suivants débarquaient sur les côtes de Provence, entre Théoule et Cavalaire, plusieurs centaines de milliers de soldats alliés et français ouvrant un nouveau front pour libérer le territoire et vaincre l’Allemagne nazie à l’ouest. Les forces navales et aériennes mobilisées dans le cadre de cette opération Dragoon furent considérables et permirent de neutraliser une part importante des défenses allemandes.

Cependant un impressionnant dispositif d’artillerie
protégeait encore Toulon et sa région, ce qui en faisait un
enjeu majeur pour l’issue de la bataille. Symboliquement
le premier assaut au Cap Nègre fut livré par les Français
des Commandos d’Afrique.

La coordination du débarquement était assurée par les
Américains mais une armée française forte de plus de
250 000 hommes, sous le commandement du général de
Lattre, allait s’illustrer dans cette campagne de France,
lors de la libération de Toulon et Marseille, seulement 15
jours après le débarquement, et ensuite dans une marche
victorieuse jusqu’à la traversée du Rhin, après les dures
batailles des Vosges et d’Alsace, avant de poursuivre
jusqu‘au Danube.

Cette 1ère Armée Française était issue principalement de l’Armée d’Afrique basée en Afrique du Nord, entraînée et réarmée avec l’aide américaine dès début 1943.

Très diverse
mais unie dans la fraternité des armes, elle rassemblait
plus de 100 000 Pieds Noirs, des métropolitains
évadés et des Corses, de nombreux soldats « indigènes »
des départements français d’Algérie, des protectorats
marocains et tunisiens, ainsi que des soldats venant de
l’Afrique noire et l’Outremer français. Elle fut renforcée
après le Débarquement par des soldats FFI dans le cadre
d’un nouvel « Amalgame ».

C’est grâce à cette forte participation française aux
combats de libération, de la Provence au Danube, que la
France sera associée à la signature de la capitulation nazie
le 8 mai 1945 à Berlin.

C’est le futur Maréchal de Lattre
de Tassigny qui représenta la France. Associer de façon
active des Jeunes aux cérémonies officielles de la
République c’est les amener à prendre place dans la
citoyenneté. C’est une des missions de la Fondation
Maréchal de Lattre.

Gilles Bonnier
15 août 2014

Ouvrez vite le passionnant PDF ci-dessous, sur le débarquement en Provence
PDF - 727.4 ko
Lettre d’information

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 558 / 590048

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Le CLAN-R conseille  Suivre la vie du site DIVERS   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License