Comité de liaison (CLAN-R)

Hommage au Lieutenant-Colonel Bautista

jeudi 21 octobre 2010

De 1958 à 1962, il commande un Bataillon du génie, assumant simultanément les fonctions de Commandant du quartier Nord d’ Hussein-Dey et celles de Chef d’état Major du sous-secteur d’ Hussein-Dey. Le 1er janvier 1962 il est promu Chef de Bataillon et en juillet assume les fonctions de Chef de l’arrondissement des travaux du Génie d’Alger Est à Maison carrée.

De 1962 à 1964, il est affecté à Toulouse pour remplir les fonctions d’adjoint d’armes au Commandant et Directeur des travaux du Génie de la 5ème Région. Affecté à la Direction des travaux du Génie de Trèves, en Allemagne, il en est le Directeur adjoint.

Il fait valoir ses droits à la retraite ; elle lui est accordée avec le grade de Lieutenant-Colonel 3ème échelon.

Par la suite, dans « le civil », il s’investira dans la vie associative de sa cité : Association des Légionnaires décorés au péril de leur vie, société d’entraide de la Légion d’honneur, Rhin et Danube ; il créera le Comité du Souvenir Français de la Seyne-sur-mer. Président fondateur, puis président d’honneur d’une association culturelle, sportive et d’entraide, il participera aussi aux activités d’associations de Rapatriés sans jamais cessé de s’investir pour que soit connu le sort des Disparus.

Quelle vie riche ! Riche et exemplaire. Le Général Juin a dit de lui « un homme de courage hors de pair, méprisant le danger, meneur d’hommes avec justice et équité ». Peut-on espérer mieux ?

Homme de conviction, il ne renia jamais la parole de la France pour laquelle il a abondamment versé son sang.

Officier de la légion d’honneur, le Colonel Bautista était aussi titulaire de la Croix de guerre 1939-1945 avec 2 citations à l’ordre de la division, 2 citations à l’ordre du corps d’armée et 2 citations à l’ordre de l’armée, titulaire de la Bronze Star Medal attribuée par le Général Clark, Lieutenant-Général commandant l’ U.S. ARMY, pour avoir accompli « une action héroïque au combat les 14 et 15 mai 1944 en Italie, permettant aux troupes alliées de percer la position Damiano-Castelforte », titulaire de la croix de la Valeur Militaire avec citation à l’ordre de la division pour avoir contribué aux succès remportés par les troupes françaises en Algérie et notamment le 11 mars 1959 et le 22 juillet 1959 au Ravin de la Femme Sauvage, en ayant mis hors de combat 220 rebelles, titulaire encore de la croix du Combattant et de la croix des Blessés.

Cité pour actions d’éclats avec le 83° bataillon du Génie en mai et juillet 1944, puis en aout 1944 et avril 1945, il a été autorisé à porter à titre individuel la fourragère avec olive aux couleurs de la Croix de Guerre 1939-1945 conféré au 83° bataillon du Génie.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1724 / 589751

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Commémorations  Suivre la vie du site 2010   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License