Comité de liaison (CLAN-R)

Défilé du 14 juillet 2014. Le G.N.P.I écrit à Monsieur Kader Arif

dimanche 25 mai 2014

Paris le 20 Mai 2014

Monsieur Manuel Bougeard
Directeur du cabinet du Secrétaire d’Etat
auprès du Ministre de la défense,
chargé des anciens combattants et de la mémoire.

objet : invitation de « l’armée nationale populaire algérienne » au défile militaire du 14 Juillet ref :

votre lettre DEF/CAB/SDBC/BSQC/QPA n°Cab/2014002975 du 30 Avril 2014

p.j : copie de la lettre G.N.P.I. du 3 Février 2014 adressée à Monsieur le ministre Kader Arif

Monsieur le directeur de cabinet,

C’est avec consternation que j’ai pris connaissance de votre lettre du 30 Avril en réponse négative à la lettre G.N.P.I. du 3 Février adressée à Monsieur le ministre Kader Arif, lui suggérant de ne pas donner suite a son projet d’invitation de « l’armée nationale populaire algérienne » (reformulation de « l’armée de libération nationale » du F.L.N) au défilé militaire du 14 Juillet prochain a Paris.

Cette lettre G.N.P.I. soulignait pourtant que la présence du drapeau vert, rouge du sang des centaines de milliers de victimes de cette « armée » depuis le 1° Novembre 1954 jusqu’à aujourd’hui y ternirait le symbole louable recherché d’un avenir de paix entre tous les peuples, symbole incarné par la participation au défilé militaire du 14 Juillet des armées de quelque soixante pays belligérants de la Grande Guerre de 1914-1918 .

Tout d’abord et comme la lettre G.N.P.I. le soulignait, je vous rappelle que les soldats « algériens » de 14-18 étaient des soldats français et que ceux d’entre eux qui sont morts au champ d’honneur ont eu pour linceul le drapeau tricolore et non le drapeau vert.

Je YOUS rappelle également que ces soldats « algériens » étaient d’origine ethno-religieuse diverse : autochtones musulmans arabes et kabyles, autochtones juifs, européens chrétiens (essentiellement de proche provenance métropolitaine ou d’autres pays riverains de la Méditerranée) ,
. ...alors que votre lettre limite manifestement la qualité de soldats « algériens » aux seuls autochtones musulmans dont elle nie non moins manifestement la francité.

(Pour le F.L.N. la francité de ces derniers ne faisait aucun doute et l’avait même conduit en 1962 après l’indépendance a détruire les listes alphabétiques figurant sur !es monuments aux Morts érigés partout en Algérie après la Grande Guerre parce que ces listes comportaient en particulier des noms de héros musulmans considérés donc comme des traitres qu’il fallait post-mortem effacer de l’Histoire).

Je tiens de plus à souligner que les anciens combattants musulmans de la Grande Guerre symbolisaient l’attachement et la fidélité à la France à un degré tel qu’ils ont été des le 1° novembre 1954 la cible privilégiée des lâches tueurs de « l’armée de libération nationale » du
F.L.N…

Comment ne pas rappeler également que cette « armée » n’a jamais respecte les lois de la guerre et a systématiquement multiplie les actes les plus monstrueux de cruauté et de barbarie :
mutilations et assassinats de prisonniers, terrorisme urbain et rural atteignant aveuglement civils de toutes ethnies et de tous âges, ou visant volontairement tous les musulmans qui faisaient le choix de la France et les assassinant, familles entières comprises ;

. ...ce fut le cas des dizaines de milliers de Harkis ébouillantés, écorchés vifs, contraints de se faire exploser sur des champs de mines, etc ..,etc....(Harkis qui avaient été désarmés et abandonnés par la France à la fureur vengeresse de cette « armée », voire livrés implicitement à elle par les directives du gouvernement de Paris bloquant leur arrivée en métropole ou même dans quelques cas livrés directement à elle comme par exemple au port de Philippeville ou des Harkis, embarques à temps par leurs officiers ayant conservé le sens de l’honneur et désobéissant aux ordres, ont été débarqués par Paris cédant à la demande de cette « armée » et alors immédiatement mis à mort sur les quais) .

Comment ne pas rappeler enfin les centaines de milliers de morts violentes de la guerre civile algérienne sans fin qui perdure depuis 1962, guerre civile ou cette même « armée » s’illustre par une répression sanguinaire sans limite.

. ...Et c’est cette même « armée » qui serait invitée au défilé militaire du 14 Juillet prochain sur les Champs-Elysées malgré ses horribles exploits ?

S’il fallait, Monsieur le directeur du cabinet du Secrétaire d’Etat charge des anciens combattants et -désormais également- de la mémoire ’ illustrer par une image la révulsion que peut inspirer une telle perspective, je vous offre, mutatis mutandis, l’’image suivante :

. . .c’est comme si , pour commémorer l’anniversaire de la fin de la deuxième guerre mondiale victorieuse du nazisme, la France invitait un 8 Mai à l’Arc de Triomphe l’Amicale des
anciens de la Division « Das Reich » responsable entre autres du martyr d’Oradour-sur-Glane en 1944. Pareille invitation ne sera évidemment jamais lancée ; . . . mais alors pourquoi inviter les tueurs du F.L.N. au défilé militaire du 14 Juillet prochain ?

Au vu de tout ce qui précède, je vous suggère de façon appuyée, Monsieur le directeur de cabinet, de convaincre Monsieur le ministre Kader Arif de renoncer à ce projet insensé.
Dans cet espoir, je vous présente mes salutations distinguées.

N .B. pour ne pas alourdir la présente, je vous renvoie à la lettre G.N.P.I. du 4 Février dernier qui dénonçait également la perspective de la participation, le 14 j uillet, du drapeau rouge de l’armée du Vietnam, gardienne de la mémoire du sinistre Giap du Viet-Minh ayant notamment commis après Dien-Bien-Phu les marches de la mort et les camps d ’exter­mination où les trois quarts des prisonniers survivants étaient morts des sévices subis.

PDF - 351.7 ko
Le GNPI et le SEDAC

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 5794 / 588408

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Commémorations  Suivre la vie du site 2014   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License