Comité de liaison (CLAN-R)

20 Avril 2012-BILAN RAPATRIES DU QUINQUENNAT (2007-2012)

vendredi 20 avril 2012

CHARTE NATIONALE 2007 DES RAPATRIES (JUSTICE-MEMOIRE-HISTOIRE-CULTURE)

(Cette Charte a été adoptée à Paris le 23 mars 2007 par un groupe de travail coordonné par la fédération CLAN-R et réunissant les principales fédérations ou associations nationales de Rapatriés (Pieds-noirs et Harkis). Avant l’élection présidentielle de 2007 elle a été co-signée ou soutenue par la plupart des associations nationales de Rapatriés.)

Comment les pouvoirs publics ont-ils pris en compte les attentes des Rapatriés ? Les engagements pris en 2007 ont-ils été honorés ? A quelques semaines de la fin du quinquennat du Président Sarkozy faisons un bilan par rubrique de la Charte
Nicolas Sarkozy avait dit en avril 2007 :

« C’est plus qu’un engagement, ce sera un honneur de défendre votre cause. »

« Je veux sortir d’une situation où nous sommes depuis trop longtemps, dans laquelle l’Etat promet constamment de faire un peu plus sans jamais tout à fait faire ce qu’il faut et les Rapatriés espèrent à chaque élection ce qui n’arrive jamais ou qui arrive si tard que les déceptions et les rancœurs s’en trouvent aiguisées.

Ensemble nous ferons bouger les choses, je m’y engage »

 La Charte des Rapatriés :

Après 43 ans d’attente, la loi du 23 février 2005 n’a pas satisfait l’ensemble des revendications des Rapatriés de toutes origines concernant leur exigence de justice, leur mémoire, leur histoire et leur culture.

En conséquence, cette section du peuple français demande solennellement aux pouvoirs publics :

I – LA RECONNAISSANCE DE LA RESPONSABILITE DE L’ETAT ET LA REPARATION NATIONALE

 La charte des Rapatriés chapitre 1

– La reconnaissance par l’Etat de sa responsabilité dans la tragédie des Rapatriés : le défaut, voire le refus de protection, après les Accords d’Evian, des Français d’Algérie de toutes origines, qui a conduit aux enlèvements et disparitions, aux assassinats et massacres de plusieurs dizaines de milliers de Harkis avec leurs familles et de milliers de Pieds-noirs, et pour les vivants à l’abandon de la terre natale.

Nicolas Sarkozy en mars 2007 :

« Si je suis élu, je veux reconnaître officiellement la responsabilité de la France dans l’abandon et le massacre de Harkis et d’autres milliers de ’’musulmans français’’ qui lui avaient fait confiance, afin que l’oubli ne les assassine pas une nouvelle fois »
Pour lire la suite, cliquez ci-dessous le mini-calaméo

Publiez sur Calaméo ou explorez la bibliothèque.
PDF - 579.5 ko
Bilan au 20 avril 2012

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2365 / 551659

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Pouvoirs Publics  Suivre la vie du site Charte et Plate Forme de revendications du CLAN-R   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.19 + AHUNTSIC

Creative Commons License