Comité de liaison (CLAN-R)

ELISABETH CAZENAVE : La Villa Abd-El-Tif

samedi 6 mars 2010

Le jury se compose du président et des membres de la Société des peintres orientalistes français, du directeur du musée des Beaux-Arts d’ Alger Jean Alazard, et des artistes choisis en dehors de ce groupement, le plus souvent d’ anciens pensionnaires de la villa Abd-el-Tif.

Un centre d’ art vivant est ainsi créé, qui ouvre des perspectives nouvelles et va concourir à l’ évolution de l’ art français. Il convient d’ ajouter, dans le cadre de l’ organisation de la villa Abd-el-Tif, que plus tard, en 1952, le gouverneur général Roger Léonard accordera une bourse annuelle d’ études et de voyage en Algérie de cent vingt-cinq mille francs, destiné à d’ anciens pensionnaires de la villa Abd-el-Tif et à des artistes renommés afin qu’ ils découvrent la belle province d’Afrique du Nord. .

Si le contact avec l’ Algérie est des plus heureux pour les Abd-el-Tif, c’ est grâce à l’ action du mécénat privé qui vient soutenir avantageusement la politique engagée et minutieusement préparée par Charles Jonnart et Léonce Bénédite. Deux collections, parmi les plus importantes de l’ art français, appartenant Louis Meley et Fréderic Lung, se sont constituées en Algérie au début du siècle.

D’ une manière générale l’ Algérie est devenue une terre familière aux artistes français. Une vie intellectuelle et artistique s’ affirme sous l’ impulsion donnée par les pensionnaires de la villa Abd-el-Tif. Peintres et sculpteurs, dans la pleine possession de leurs moyens, ont su profiter de la leçon de la lumière que leur donnait l’ Afrique pour élargir encore leur vision.

Témoins d’ une histoire algérienne portant en elle ses contradictions, les Abd-el-Tif en donnent une vision sincère. Servis par une maîtrise de leur métier et une sobriété d’ expression acquise dans les ateliers de la métropole, ils débarrassent la peinture algérienne du bric-à-brac romantique, de l’ orientalisme de bazar, encore sensibles chez quelques retardataires. La fondation de la villa a importé les principes de bons sens et la conscience de l’ Art vrai. La graine a germé

La Villa Abd-el-Tif ferme ses portes au moment de l’ indépendance du pays en 1962, elle n’ aura pas de prolongement artistique.

Élisabeth CAZENAVE, Présidente de l’Association Les Abd-el-Tif

La Villa Abd-El-Tif
Pour lire le texte intégral, ouvrir le PDF

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 12 / 28928

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Commission Histoire et Réalité des Faits  Suivre la vie du site TEXTES  Suivre la vie du site 4- LES EUROPEENS D’ALGERIE (PIEDS-NOIRS). LA VIE (...)  Suivre la vie du site 4.3 La vie intellectuelle et culturelle en Algérie  Suivre la vie du site 4.32 La Peinture, la Sculpture et l’Architechture.   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.14 + AHUNTSIC

Creative Commons License