Comité de liaison (CLAN-R)

A propos du film "Hors La Loi"- Cannes 2010

mercredi 28 avril 2010

C’est pourquoi, en présence d’un tel dessein et tant de machiavélisme d’état les français, épris de justice et soucieux de vérité, doivent réagir avec force, pour contrer cette entreprise de désinformation et dénoncer les vrais « faussaires » de l’histoire et la mythologie mensongère qu’entretient le FLN au pouvoir en Algérie depuis 1962. Ce film, présenté de manière rassurante, lénifiante, comme étant la suite d’ « Indigènes », ne cherche qu’à salir et humilier la France.

Nous irons, sur la Croisette, raconter LA VRAIE SUITE d’ « INDIGENES », celle que nous connaissons, qui a été dès 1954 l’extermination systématique par les tueurs du FLN de tous les anciens combattants musulmans défenseurs et libérateurs de leur patrie la France, mais aussi la généralisation sur tout le territoire des attentats, des attaques contre les civils en ville et dans les campagnes et, dès le « cessez le feu » du 19 mars 1962, l’organisation du massacre de dizaines de milliers de Harkis et de leurs familles, en même temps qu’un acharnement d’assassinats et d’enlèvements pour des milliers de Pieds noirs.

Nous leur montrerons, preuve à l’appui, ce que les « Hors la loi » djihaddistes du FLN faisaient des décorations des « héros d’Indigènes » qu’ils venaient d’égorger : anciens combattants, gardes-champêtres et tous les français musulmans fidèles à la France.
Nous leur parlerons de toutes les victimes civiles de cette guerre d’Algérie, européennes et musulmanes, en rappelant les purges, les exterminations criminelles de villages entiers, liées aux conflits internes entre le FLN et le MNA.

Nous leur crierons notre indignation de voir les porteurs de valises et les déserteurs être glorifiés par le film et être élevés au rang de « Justes » pour avoir fourni des armes aux assassins de soldats français.

Avec les anciens combattants, nous leur dirons que l’armée française n’était pas une armée de tortionnaires seulement capables d’exterminer des populations algériennes innocentes, comme veut le faire croire le film : de nombreux officiers et sous officiers, des « Justes courageux », ont sauvé, malgré les ordres, plusieurs milliers de Harkis et leurs familles.

Oui, nous devons tous nous retrouver sur la Croisette dès le 12 mai et jusqu’au dernier jour peut-être, le 23, pour la remise des trophées. Nous devons nous organiser pour crier la vérité et la faire entendre devant les micros et les caméras de nombreux médias. Avec nos affiches, nos banderoles, nos slogans nous pouvons « pourrir » ce Festival pour dénoncer cette machination politique qui va se dérouler sous couvert d’un évènement culturel de renommée mondiale.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3 / 22982

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Evènements  Suivre la vie du site 2010   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.14 + AHUNTSIC

Creative Commons License