Comité de liaison (CLAN-R)

Manuel Gomez. Indochine : Honte à vous, monsieur Fabius.

dimanche 13 juillet 2014

14 juillet : les milliers de soldats morts dans les camps vous remercient !


le 5 octobre 2013 le Chef de la Diplomatie Française, Monsieur FABIUS déclarait suite à la mort du Général GIAP : « J’ai appris avec émotion le décès du général GIAP. Ce fut un grand patriote vietnamien, aimé er respecté par tout son peuple pour le rôle éminent et fondateur qu’il a joué dans l’indépendance de son pays. Alors que la France et le Vietnam sont devenus désormais des partenaires stratégiques, je salue aujourd’hui la mémoire d’un homme exceptionnel et présente mes profondes condoléances à sa famille et au peuple vietnamien »

Le Généralissime GIAP, Commandant en Chef au moment de ces évènements, avait déclaré : « Le but de la guerre c’est l’anéantissement de l’adversaire et pour ce faire il ne saurait y avoir une limite à la violence »

Ces photos ne proviennent pas de Chelmno, Treblinka, Auschwitz ou Buchenwald mais des camps de prisonniers et d’extermination du Viêt-Cong, sous la haute autorité de GIAP. Dans l’un de ces camps, le 113, le Commissaire politique Georges BOURDAREL français et communiste a torturé et fait torturer puis exécuter 278 soldats français sur les 300 qu’il détenait.

Il a ainsi obéit aux ordres de Jacques Duclos, secrétaire général du Parti communiste (dit français) sur lequel on a saisi, lors de son arrestation, le livre des procès-verbaux des séances secrètes du bureau politique du PC :

- Le Parti Communiste doit concourir à la défaite de l’Armée française partout où elle se bat. -Travailler pour la défaite de l’armée française au Viet Nam, en Corée et en Tunisie. -Travailler à la désagrégation du Corps expéditionnaire français en Indochine. -Nécessité d’une action en masse contre la fabrication et la maintenance des armes et des munitions. -Soutenir et aider tous ceux qui agissent effectivement contre le transport et la fabrication du matériel de guerre. (appel au sabotage)

Malgré ces preuves accablantes la levée de l’immunité parlementaire, réclamée par la justice militaire, est rejetée par l’Assemblée Nationale par 302 voix contre 291 le 6 novembre 1953.

Sans l’intervention du général SALAN, qui a exigé faute de survivant de recevoir les corps, des dizaines de prisonniers seraient restés pourrir dans ces camps de tortures et de lavage de cerveaux. Ils sont partis sous les chants ironiques de leurs tortionnaires :

« Adieu… adieu… revenez… revenez… n’oubliez jamais ! Vous êtes autorisés à revenir quand vous le voudrez »

**Extrait d’une lettre prémonitoire écrite en 1952 par le Maréchal De Lattre de Tassigny au général Salan : «  Nous avons en face de nous des adversaires qui ne se contentent pas de tuer nos soldats, ils font la guerre aux âmes. Le lavage de cerveau, l’endoctrinement des prisonniers, les manifestes qu’ils font signer aux officiers captifs, sont des choses terribles. C’est une guerre qu’il ne faut pas perdre, sinon le jeu maudit continuera en Tunisie, en Algérie, dans toute l’Afrique et peut-être même un jour en France…  »

Les milliers de soldats et officiers français morts sous les tortures dans les camps de prisonniers du général GIAP vous remercient M. FABIUS

PS : L’armée du Viêt-Minh défilera peut-être sur les Champs le 14 juillet ?

Voir le blog de Manuel Gomez


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 872 / 593544

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communication  Suivre la vie du site Le CLAN-R diffuse   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License