Comité de liaison (CLAN-R)

Le 19 mars, Jour de honte et de deuil...

vendredi 20 mars 2015

De faux accords d’ Evian, un faux cessez-le feu : le début de dizaines de milliers d’assassinats, d’enlèvements et de massacres de civils Pieds Noirs et Harkis au sens large et avec leurs familles, par le FLN et ses affidés, même si certains furent des assassins de la dernière heure.

L’armée française, encore présente en force jusqu’à l’indépendance et même après, n’intervint pas pour protéger les populations exposées à ce terrorisme car elle avait reçu des ordres stricts du pouvoir politique en place pour ne pas intervenir, même devant de telles exactions.

Une date funeste que l’on ne peut pas accepter comme une commémoration de la fin de la guerre d’Algérie. Il y eut 8 fois plus de morts en quelques mois que les 22 000 soldats morts pour la France pendant les 8 ans de la guerre d’Algérie et après ce faux cessez-le-feu du 19 mars 1962 presque toutes les victimes furent des civils, sans défense et de tous âges.

Cependant certains osent toujours parler de la fin officielle de la guerre d’Algérie à cette date et le Sénat, à la demande du gouvernement a même voté une loi en urgence fin 2012 pour en faire une commémoration nationale alors qu’une autre date est déjà fixée depuis 2002 pour l’hommage aux victimes militaires et civiles ;

Sectarisme et Idéologie ? Indifférence ? Ignorance ? Démagogie face à des groupes de pression pourtant minoritaires ? Autoflagellation ? Désir de tourner une page honteuse sans l’écrire ?

Mais certainement pas un respect de la mémoire de toutes ces victimes du terrorisme il y a plus de 50 ans et que les leurs n’oublient pas et n’oublieront pas jusqu’à leur dernier souffle .

G. Bonnier


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 351 / 583351

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Communication  Suivre la vie du site Editoriaux   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License